Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • Collectif de DEfense des Victimes de l'Amiante Renault ile-de-france (Codévar)
  • Ce collectif regroupe des salariés et des retraités des établissements Renault d'Ile-de-France : Technocentre, Lardy, Flins, Rueil, Billancourt... Il a pour but d'informer, de soutenir et d'aider les salariés et les retraités ayant été exposés à l'amiante durant leur activité professionnelle.
  • Ce collectif regroupe des salariés et des retraités des établissements Renault d'Ile-de-France : Technocentre, Lardy, Flins, Rueil, Billancourt... Il a pour but d'informer, de soutenir et d'aider les salariés et les retraités ayant été exposés à l'amiante durant leur activité professionnelle.
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 11:29

MANIFESTATION NATIONALE DE L’ANDEVA VENDREDI 9 OCTOBRE 2015

de 14 h à 16h à Paris entre l’avenue de Messine (métro Miromesnil) et le boulevard des Italiens

Exigeons un procès pénal

Pour que les responsables de l'utilisation de l'amiante et de ses dizaines de milliers de victimes soient enfin jugés

 

En France, comme en Italie, la justice recherche et punit les assassins ordinaires. Mais, quand il s’agit d’une catastrophe qui anéantit des dizaines milliers de vies humaines, l’homicide de masse risque de rester impuni.

En Italie, Schmidheiny, PDG d’Eternit, reconnu responsable de « catastrophe environnementale », avait écopé de 18 ans de prison. La cour de cassation a annulé le jugement. Un second procès « Eternit bis » pour « homicide » a été engagé par de nouvelles victimes. Les avocats du milliardaire suisse ont contesté la légalité de la procédure. Le procès est suspendu. La Cour constitutionnelle est saisie.

En France, en avril dernier, la cour de cassation a validé l’annulation des mises en examen des membres du CPA et de la haute administration. Cet arrêt a été reçu comme un coup de massue par les victimes de Condé-sur-Noireau, décimées par l’amiante de Ferodo-Valeo. Elle conforte ainsi le travail de sape de la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris. C’est une véritable faillite de l’institution judiciaire qui refuse de juger les hauts dirigeants qu’ils soient industriels, administratifs ou politiques. Le premier procès pénal de l’amiante avait été annoncé pour 2015. Dix-neuf ans après le dépôt des premières plaintes, l’année finira sans qu’il ait commencé. Et quand ce procès aura lieu - s’il a lieu - le risque est grand de ne voir au banc des accusés que des chefs d’établissements et aucun des principaux responsables.

En France comme en Italie, les associations de victimes sont dans une situation difficile, qui pourrait conduire au découragement face à ces échecs et ces procédures qui s’éternisent. Mais, ni ici ni là-bas, nous n’avons le droit d’abandonner ce difficile combat pour la Justice.

En Italie, l’AFeVA, portée par la vague d’indignation qui a secoué l’opinion publique après l’arrêt de la cour de cassation, a obtenu que l’Assemblée sur proposition du Sénat inclue dans le Code pénal un délit de « catastrophe environnementale » et allonge le délai de prescription.

En France, les victimes et les familles d’Eternit, Jussieu, Condé, Normed, Sollac, Amisol continueront à lutter pour que tous les reponsables soient jugés. L’Andeva demande une révision du Code pénal remettant en cause la « loi Fauchon » qui rend plus difficile la condamnation des responsables « indirects » de catastrophes sanitaires.

Juger tous les responsables d’une tragédie qui continuera à tuer pendant plusieurs décennies, ce sera une exigence centrale de la manifestation du 9 octobre à Paris.

 

Alain BOBBIO et Pierre PLUTA (éditorial du bulletin de l'Andeva de septembre 2015)

Repost 0
Publié par Collectif de DEfense des Victimes de l'Amiante Renault ile-de-france (Codévar) - dans infos générales amiante
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 13:52

Amiante, plus jamais ça !

Samedi 11 octobre, les travailleurs victimes de l'amiante et tous ceux qui s'en sentent proches sont, comme chaque année, appelés à manifester à Paris.

La manifestation se déroulera derrière la banderole « Amiante, plus jamais ça ! ».

Les organisateurs (l'Andeva et la Fnath) mettront en particulier en avant cette année l'exigence d'un projet pénal, des soins de qualité pour les victimes, la prévention des risques.

L'exigence d'un procès pénal visant les responsables du drame sanitaire causé par l'amiante est d'autant plus forte que toutes les mises en examen ont été annulées par la cour d'appel de Paris dans le dossier Jussieu.

Il en est de même pour les mises en examen des membres du Comité permanent amiante (CPA) et de la haute administration (dont Martine Aubry), pour ce qui concerne les victimes et les familles des travailleurs de l'usine de Condé-sur-Noireau. Et cela avec le soutien du parquet.

Le départ de la manifestation aura lieu Samedi 11 octobre à 14 heures Esplanade de la gare Montparnasse à Paris (avec une chaine humaine autour de la tour Montparnasse), jusqu'au ministère de la Santé.

Soyons nombreux

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 09:16

Prévenir les risques, punir les responsables

Samedi 12 octobre 2013 : rendez-vous sous la banderole de l'ADDEVA 93

  • Départ à 14h de la Tour Montparnasse
  • Arrivée au Palais de Justice vers 16h

  

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 20:17

 

Procès de l’amiante : l’obstruction continue. Les défenseurs des victimes dénoncent la suspension de l’instruction dans le dossier Ferodo-Valeo.    

«Trop c’est trop !» L’Association nationale des victimes de l’amiante (Andeva) n’en peut plus de ce qu’elle qualifie d’«acharnement» de la part de la chambre de l’instruction à leur encontre.

Dernier épisode en date : le 16 janvier, Martine Bernard, la présidente de la chambre, a suspendu la procédure menée par la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy dans le dossier de l’usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados).

Un dossier emblématique de la catastrophe de l’amiante en France : à Condé-sur-Noireau, plus de 1 200 personnes ont succombé en trente ans aux ravages de la fibre cancérigène. C’est aussi le dossier dans lequel la maire de Lille, Martine Aubry, a été mise en examen pour homicides et blessures involontaires, tout comme d’autres anciens hauts fonctionnaires du ministère du Travail.

Dans une lettre ouverte à la ministre de la Justice, l'association des victimes de l'amiante demande le maintien en poste de la juge qui instruit ce drame sanitaire, Marie-Odile Bertella-Geffroy. 16 ans après, le scandale de l'amiante n'a pas été jugé.

Lire la lettre ouverte de l'Andeva à Mme Taubira, ministre de la Justice...

 

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 10:34

Manifestation nationale des victimes de l'amiante

Samedi 13 octobre 2012 de 14h à 16h30

Rendez-vous : Avenue Messine - Paris 8ème arrondissement - métro Miromesnil ou Saint Augustin

VENEZ NOMBREUX !

 

Chers amis,

 

Le samedi 13 octobre prochain se tiendra la traditionnelle manifestation de rentrée de l’Andeva.

Cette manifestation fait suite au colloque international du 12 octobre sur l’amiante organisé par l’Andeva au Palais du Luxembourg et de nombreux amis venus de l’étranger (17 pays représentés) seront avec nous pour défiler ce samedi dans les rues de Paris.

C’est pourquoi le mot d’ordre principal de cette manifestation est : « Pour un monde sans amiante ».

600 nouvelles pancartes ont été imprimées et seront distribuées avant le départ.

Cependant, rien n’empêche vos adhérents de venir avec les pancartes des années précédentes qu’ils ont gardées et dont les slogans sont toujours valables. Il va sans dire que les pancartes de l’année dernière qui faisaient référence aux problèmes rencontrés avec le Fiva ne sont plus d’actualité, alors que celles qui parlent du Pénal et de la responsabilité des employeurs empoisonneurs le sont plus que jamais.

Le parcours qui a été déposé à la préfecture est similaire au parcours de l’année 2009 et partira de l’avenue de Messine (8ème arrondissement) pour se rendre place de l’Opéra. Il fait environ 3km. Les habituelles tractations qui seront menées avec la préfecture pour valider le trajet font que nous ne serons pas en mesure de vous transmettre un parcours définitif avant les derniers jours.

Les bus qui viendront de province, après avoir débarqué les manifestants avenue de Messine, seront pris en charge par les motards de la préfecture qui les emmèneront se garer à proximité du point d’arrivée de la manif.

En espérant vous retrouver plus nombreux que jamais dans les rues de Paris le 13 octobre.

 

Amicalement,

Pierre PLUTA, président de l'Association Nationale de fense des Victimes de l'Amiante

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article