Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • Collectif de DEfense des Victimes de l'Amiante Renault ile-de-france (Codévar)
  • Ce collectif regroupe des salariés et des retraités des établissements Renault d'Ile-de-France : Technocentre, Lardy, Flins, Rueil, Billancourt... Il a pour but d'informer, de soutenir et d'aider les salariés et les retraités ayant été exposés à l'amiante durant leur activité professionnelle.
  • Ce collectif regroupe des salariés et des retraités des établissements Renault d'Ile-de-France : Technocentre, Lardy, Flins, Rueil, Billancourt... Il a pour but d'informer, de soutenir et d'aider les salariés et les retraités ayant été exposés à l'amiante durant leur activité professionnelle.
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 09:16

Prévenir les risques, punir les responsables

Samedi 12 octobre 2013 : rendez-vous sous la banderole de l'ADDEVA 93

  • Départ à 14h de la Tour Montparnasse
  • Arrivée au Palais de Justice vers 16h

  

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 15:59

 

Le Collectif de Défense des Victime de l'Amiante Renault Ile-de-France se réunira mercredi 12 juin 2013 à 10h au Technocentre Renault de Guyancourt.

Cette réunion sera l'occasion de faire le point sur les actions en cours, qui viennent d'aboutir ou à lancer.

 

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos collectif
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 07:56

Ingénieur chez Renault de 1969 à 2009, Bernard Thibault est mort en mai 2011 à 63 ans d’un mésothéliome, un cancer de la plèvre foudroyant classé en juillet 2011 comme Maladie Professionnelle due à l’inhalation de poussières d’amiante.

Bernard avait travaillé à Billancourt et surtout à Fins, avant de terminer sa carrière au Technocentre de Guyancourt. Il laisse une veuve et une fille âgée au moment du décès de son père de 19 ans. Celles-ci ont porté plainte contre Renault auprès du Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale (TASS) de Versailles, qui vient de leur donner raison.

Le 26 févier 2013, le Tribunal a reconnu « que la maladie professionnelle dont a été atteint Mr Bernard Thibault [était] due à la faute inexcusable de la Société Renault ».

Le tribunal a constaté que son décès avait été provoqué par une « contamination environnementale et non directe avec l’amiante » lors de sa présence fréquente, entre 1969 à 1989, dans les ateliers des secteurs tôlerie et carrosserie de Boulogne et de Flins. L’amiante était présente dans les boudins installés pour réduire les déformations des tôles chauffées, dans les freins des moteurs de presse nettoyés à la soufflette… Il n’y avait à l’époque aucune protection, ni collective ni individuelle, pas de système d’évacuation des poussières d’amiante, d’aspiration…

Avant sa mort, Bernard « se sentait victime d’une véritable injustice (sa femme parlant de « trahison »), s’estimant trompé par son employeur par le fait qu’il n’avait été ni prévenu, ni protégé de son exposition à la poussière d’amiante durant son activité. »

Le TASS a fixé l’indemnisation de tous les préjudices à un total de 230 000 €. Ces sommes seront versées à ses ayants droits par la Sécurité Sociale, celle-ci se retournant ensuite vers Renault pour récupérer ces sommes.

 

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos amiante Renault
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 20:17

 

Procès de l’amiante : l’obstruction continue. Les défenseurs des victimes dénoncent la suspension de l’instruction dans le dossier Ferodo-Valeo.    

«Trop c’est trop !» L’Association nationale des victimes de l’amiante (Andeva) n’en peut plus de ce qu’elle qualifie d’«acharnement» de la part de la chambre de l’instruction à leur encontre.

Dernier épisode en date : le 16 janvier, Martine Bernard, la présidente de la chambre, a suspendu la procédure menée par la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy dans le dossier de l’usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados).

Un dossier emblématique de la catastrophe de l’amiante en France : à Condé-sur-Noireau, plus de 1 200 personnes ont succombé en trente ans aux ravages de la fibre cancérigène. C’est aussi le dossier dans lequel la maire de Lille, Martine Aubry, a été mise en examen pour homicides et blessures involontaires, tout comme d’autres anciens hauts fonctionnaires du ministère du Travail.

Dans une lettre ouverte à la ministre de la Justice, l'association des victimes de l'amiante demande le maintien en poste de la juge qui instruit ce drame sanitaire, Marie-Odile Bertella-Geffroy. 16 ans après, le scandale de l'amiante n'a pas été jugé.

Lire la lettre ouverte de l'Andeva à Mme Taubira, ministre de la Justice...

 

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 10:34

Manifestation nationale des victimes de l'amiante

Samedi 13 octobre 2012 de 14h à 16h30

Rendez-vous : Avenue Messine - Paris 8ème arrondissement - métro Miromesnil ou Saint Augustin

VENEZ NOMBREUX !

 

Chers amis,

 

Le samedi 13 octobre prochain se tiendra la traditionnelle manifestation de rentrée de l’Andeva.

Cette manifestation fait suite au colloque international du 12 octobre sur l’amiante organisé par l’Andeva au Palais du Luxembourg et de nombreux amis venus de l’étranger (17 pays représentés) seront avec nous pour défiler ce samedi dans les rues de Paris.

C’est pourquoi le mot d’ordre principal de cette manifestation est : « Pour un monde sans amiante ».

600 nouvelles pancartes ont été imprimées et seront distribuées avant le départ.

Cependant, rien n’empêche vos adhérents de venir avec les pancartes des années précédentes qu’ils ont gardées et dont les slogans sont toujours valables. Il va sans dire que les pancartes de l’année dernière qui faisaient référence aux problèmes rencontrés avec le Fiva ne sont plus d’actualité, alors que celles qui parlent du Pénal et de la responsabilité des employeurs empoisonneurs le sont plus que jamais.

Le parcours qui a été déposé à la préfecture est similaire au parcours de l’année 2009 et partira de l’avenue de Messine (8ème arrondissement) pour se rendre place de l’Opéra. Il fait environ 3km. Les habituelles tractations qui seront menées avec la préfecture pour valider le trajet font que nous ne serons pas en mesure de vous transmettre un parcours définitif avant les derniers jours.

Les bus qui viendront de province, après avoir débarqué les manifestants avenue de Messine, seront pris en charge par les motards de la préfecture qui les emmèneront se garer à proximité du point d’arrivée de la manif.

En espérant vous retrouver plus nombreux que jamais dans les rues de Paris le 13 octobre.

 

Amicalement,

Pierre PLUTA, président de l'Association Nationale de fense des Victimes de l'Amiante

Repost 0
Publié par Collectif Amiante Renault Ile-De-France - dans infos générales amiante
commenter cet article